Search
mardi 15 juin 2021
  • :
  • :

Un centre d’élimination de déchets médicaux de 37 millions de dollars bientôt ouvert dans la ville de Farato

L’Ecosteryl 250

La gestion des déchets médicaux est un besoin urgent pour préserver la santé publique en Gambie. Surtout dans ce contexte de la pandémie de Covid-19. Le gouvernement a acquis une Ecosteryl 250, un équipement d’élimination des déchets. Selon le fabricant, le dispositif n’a aucun effet nocif. Le nouvel équipement sera installé dans une usine de traitement des déchets hospitaliers à Farato, une ville de la côte-ouest du pays. Grâce à l’Ecosteryl 250, le futur centre sera capable de traiter entre 250 et 300 kilogrammes de déchets cliniques par heure avec une efficacité de désinfection de 99,9%.

L’usine, dont les travaux ont été financés par la Banque mondiale à hauteur de 37 millions de dollars, traitera les déchets infectieux, pathologiques, radioactifs, pharmaceutiques. Les déchets seront colletés dans les établissements de soins de santé par 4 camions. L’activité sera certainement intense dans le centre, en raison du lancement le 10 mars 2021 par le président Adama Barrow, de la campagne de vaccination contre le Covid-19. La Gambie a reçu 36.000 doses de vaccins AstraZeneca dans le cadre l’initiative Covax.

Pour le ministre de la Santé, « les déchets médicaux présentent un risque élevé pour les médecins, les infirmières, les chauffeurs, les techniciens, les visiteurs des hôpitaux et les patients eux-mêmes en raison de leur utilisation arbitraire ». Ahmadou Lamin Samateh espère que « la construction du centre de Farato améliorera le traitement de ces déchets dans le pays », et freinera par ailleurs la propagation d’une maladie comme le VIH ou encore l’hépatite.




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish