Search
lundi 24 juin 2024
  • :
  • :

Les patrons de presse africains se réunissent à Nairobi, du 8 au 10 mai

African Media Leaders Forum, l’ancêtre de AllAfrica Media Leaders’ Summit dont la première édition se tiendra à Nairobi, au Kenya, du 8 au 10 mai 2024

En réponse aux appels pressants de nombreux professionnels et parties prenantes des médias à travers l’Afrique qui estiment qu’une industrie médiatique libre, indépendante, professionnelle et prospère est essentielle pour l’avenir du continent, AllAfrica Global Media a accepté de lancer une nouvelle plateforme de rassemblement : AllAfrica Media Leaders’ Summit (AMLS) ou Sommet AllAfrica des dirigeants de médias.

Comme c’est le cas pour des organisations de journalistes ailleurs dans le monde, la presse écrite et audiovisuelle africaines ont été témoins de changements majeurs en leur sein. Ils doivent relever collectivement les défis auxquels ils sont confrontés.

Le 4 novembre 2008 – le jour même où le monde assistait à l’élection de Barack Obama comme premier président afro-américain des États-Unis d’Amérique – AllAfrica Global Media écrivait sa propre histoire, à trois mille lieues de l’autre côté de l’océan Atlantique, au Sénégal. L’entreprise a organisé à Dakar un rassemblement réunissant une cinquantaine de dirigeants des médias les plus influents d’Afrique, avec le soutien de la Banque mondiale, d’Ecobank, de Coca-Cola et de la Fondation Bill et Melinda Gates, pour lancer ce qui allait devenir African Media Leaders Forum (AMLF) ou Forum des patrons de presse africains . Le Forum est rapidement devenu le rassemblement annuel le plus important pour les dirigeants et les parties prenantes des médias à travers le continent et s’est déroulé chaque année en collaboration avec African Media Initiative (AMI) pendant 7 ans, s’agrandissant à chaque édition.

AMLF s’est tenu avec succès de 2008 à 2015, réunissant des acteurs des médias, notamment des journalistes influents, des rédacteurs en chef, des organisations de la société civile, des universitaires, des chefs d’entreprise ainsi que des chefs d’État et des dirigeants des institutions les plus prestigieuses d’Afrique telle que l’Union africaine, la Banque africaine de développement et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. Ce qui a commencé avec 50 participants est passé à plus de 500 participants.

Après une interruption de 10 ans, AllAfrica lance une nouvelle initiative annuelle : AllAfrica Media Leaders’ Summit (AMLS). Cette plate-forme de rassemblement est rétablie dans le cadre d’une campagne plus large visant à soutenir les professionnels des médias avec des compétences, des connaissances contextuelles améliorées et des structures nécessaires pour jouer des rôles appropriés et essentiels dans la conduite de l’intégration régionale et de la transformation des économies africaines, tout en défendant le développement humain. AMLS 2024 rassemblera plus de 250 dirigeants, propriétaires et opérateurs de médias africains (représentant presque tous les pays et territoires africains), acteurs médiatiques mondiaux et leaders d’opinion, représentants gouvernementaux, dirigeants d’entreprise, universitaires, champions de la société civile et partenaires de développement pour discuter des médias et le rôle crucial qu’ils doivent jouer pour façonner l’avenir de l’Afrique. AMLS se tiendra du 8 au 10 mai prochain à Nairobi, sous le thème « Repenser les médias d’Afrique en période de mutations profondes ».

Pourquoi ce rassemblement panafricain des dirigeants des médias ? Et pourquoi maintenant ?

L’adoption de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) est considérée par beaucoup comme un changement de donne, avec un immense potentiel pour ouvrir la voie à une ère de développement et de prospérité. Dans l’industrie des médias, la numérisation accrue, l’introduction de l’intelligence artificielle (IA), les campagnes généralisées de désinformation, ainsi que le recours aux « deep fakes », ont créé une nouvelle réalité pleine d’opportunités – mais qui, en même temps, menace d’exacerber les troubles civils et les conflits. Dans ce contexte, une nouvelle réunion annuelle des dirigeants des médias africains peut jouer un rôle essentiel en abordant les questions critiques qui concernent tout le monde.

Les principaux objectifs du Sommet

1. Partager une compréhension des forces qui façonnent l’intégration de l’Afrique et s’aligner sur le rôle des médias africains dans l’élaboration du récit de transformation économique et d’intégration du continent.

2. Soutenir les dirigeants et praticiens des médias à travers une ère de changement rapide et de rupture technologique constante avec le monde tel que nous le connaissions avant le Covid-19, se transformant en une nouvelle réalité dans un contexte marqué par l’IA, la numérisation, le fléau de la désinformation, ainsi que les économies répondant à la récession post-pandémique.

3. Partager et discuter de nouvelles idées pour acquérir des connaissances contextuelles améliorées afin de façonner et de soutenir l’avenir de l’Afrique en renforçant les efforts collectifs du continent en faveur de l’intégration et du progrès économique conformément aux ODD des Nations Unies et à l’Agenda 2063 de l’Union africaine, c’est-à-dire « L’Afrique que nous voulons ».

6 piliers clés

L’ordre du jour de la rencontre s’articule autour de 6 piliers clés :

● Transformation de l’économie africaine

● IA, technologie et numérisation

● Intégration régionale et consolidation de la paix

● Désinformation et manque d’information

● Gouvernance, normes et renforcement des capacités

● Créer des modèles commerciaux durables

OSSENE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *