Search
vendredi 9 décembre 2022
  • :
  • :

L’acte de contrition de Blaise Compaoré

L’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a demandé « pardon » à son pays et à la famille de son prédécesseur Thomas Sankara (tué en 1987 dans un coup d’Etat) pour « les souffrances » endurées pendant ses 27 ans au pouvoir. Nous vous proposons, ci-dessous, la lettre qu’il a envoyée ce mardi 26 juillet 2022 par l’entremise d’Ally Coulibaly (conseiller du président ivoirien Alassane Ouattara) aux autorités militaires qui dirigent actuellement le « Pays des hommes intègres ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *