Search
mercredi 21 avril 2021
  • :
  • :

Signature d’un accord pour le développement du secteur agricole en Afrique de l’Ouest

Le Centre international pour la fertilité des sols et le développement agricole (IFDC) a signé, vendredi 4 décembre, un protocole d’accord avec la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) dans le cadre d’une collaboration axée sur l’amélioration de la qualité des sols et de la nutrition végétale en Afrique de l’Ouest. L’entente entre l’IFDC et la BIDC se traduira par le lancement de divers programmes dans le but de promouvoir la croissance et le développement du secteur agricole en Afrique de l’ouest.

Le protocole d’accord renforce davantage le partenariat entre l’Association ouest-africaine des professionnels du secteur des engrais (WAFA) et la BIDC. Cette banque sous-régionale, conjointement avec la Commission de l’agriculture de la CEDEAO, a été mandatée par WAFA pour organiser et coordonner une levée de fonds destinée à l’amélioration de la qualité des sols dans la région.

Selon les termes de l’accord, l’IFDC va œuvrer de concert avec la BIDC pour soutenir la réalisation de la cartographie de la fertilité des sols dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et le déroulement du Programme agricole et d’investissement de la CEDEAO. En outre, l’IFDC et la BIDC mettront en commun leurs ressources de manière à accompagner les pays dans leurs efforts d’importation d’engrais et d’intrants conformément aux programmes de cartographie des sols, afin de favoriser un accroissement soutenu de la productivité, de la rentabilité et de la résilience des systèmes agricoles des petites exploitations.

La BIDC mènera une coopération avec l’IFDC afin de fournir un appui consultatif à la Commission de l’agriculture de la CEDEAO en vue du lancement du Programme agricole et d’investissement sous-régionale, et exécutera le mandat de WAFA relatif à la mobilisation de financement et à l’assistance aux membres de l’Association dans le cadre des projets.  « Nous nous félicitons de consolider nos relations avec la CEDEAO à travers cet accord », a indiqué Oumou Camara, directeur régional de l’IFDC pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest. Il a ajouté que « cette collaboration représente une grande avancée dans le cadre du soutien apporté aux petits exploitants ouest-africains pour leur permettre d’accéder aux engrais et aux intrants appropriés et de les utiliser, et ainsi contribuer à l’amélioration de la qualité des sols régionaux et assurer un accroissement viable de la productivité des cultures, des revenus agricoles et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ».

Le vice-président de la BIDC, Mabouba Diagne, a déclaré que « l’amélioration du secteur agricole dans les pays membres de la CEDEAO est l’un des 5 domaines prioritaires de financement de la BIDC pour les 4 prochaines années. À ce titre, le partenariat entre la BIDC et l’IFDC qui a été mis en place par la signature de ce protocole d’accord permettra aux États membres de bénéficier de l’expertise technique et de financement de la BIDC pour le développement de leurs systèmes agricoles et l’instauration de pratiques et procédés agricoles viables ».

L’utilisation d’engrais en Afrique de l’Ouest représente 2% de la consommation mondiale. Ce taux reste faible en raison des défis logistiques. Notamment la dépendance à l’égard des importations qui peuvent être adaptées ou non aux différents sols de la région. Le partenariat entre la CEDEAO et l’IFDC permettra de relever ces défis et bien d’autres, en mettant pleinement à profit le potentiel agricole élevé de la région.  

Sur l’IFDC

L’IFDC est une organisation indépendante à but non lucratif qui est présente dans 17 pays asiatiques et africains. En alliant des innovations axées sur la science, un environnement politique favorable, un développement holistique des systèmes de marché et des partenariats stratégiques, l’organisation comble les disparités entre l’identification et la mise à l’échelle des solutions agricoles durables, permettant une amélioration de la sécurité alimentaire des ménages et un accroissement des moyens de subsistance des familles dans le monde entier. Grâce à une approche inclusive, l’IFDC adopte des solutions locales, qui sont écologiques, efficaces et favorables au développement à l’échelle local, régional et national.




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish