Search
vendredi 9 décembre 2022
  • :
  • :

Qui veut empêcher par les armes la passation du pouvoir entre Mahamadou Issoufou et Mohamed Bazoum ?

Des tirs à l’arme lourde ont été entendus dans la nuit de mardi à mercredi près du palais présidentiel, à Niamey. « Les tirs ont duré une vingtaine de minutes », selon des habitants de la capitale. Ce malheureux épisode, que les autorités ont qualifié de tentative de coup d’État, intervient à la veille de la prestation de serment du président élu Mohamed Bazoum, successeur de Mahamadou Issoufou.

Certains des soldats meneurs du putsch ont été arrêtés, selon le gouvernement qui rassure que « la situation est sous contrôle ».

L’histoire politique du Niger est jalonnée de coups d’État. Le dernier est celui de février 2010 qui avait renversé le président Mamadou Tandja.

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *