Search
mercredi 21 août 2019
  • :
  • :

Nouveau partenariat stratégique entre la Côte d’Ivoire, le Millennium Challenge Corporation et Bechtel

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) a annoncé un nouveau partenariat stratégique avec Bechtel Infrastructure Corporation et le gouvernement de Côte d’Ivoire, axé sur la conception d’un plan directeur des infrastructures nationales.

Sean Cairncross (directeur général du MCC) s’est joint à Sir James Dutton (président régional de Bechtel pour l’Afrique) et le ministre Patrick Achi (secrétaire général de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire) à Abidjan pour signer un protocole d’accord commémorant ce partenariat. « Je suis très heureux de signer ce protocole d’accord en ce jour avec Bechtel Infrastructure Corporation et le gouvernement de Côte d’Ivoire », a déclaré Sean Cairncross. Qui ajoute : « La conception d’un plan directeur des infrastructures est essentiel pour nous permettre d’identifier les opportunités d’investissements coordonnées et complémentaires entre les partenaires du secteur public, du secteur privé et de la société civile. MCC, Bechtel et la Côte d’Ivoire apportent une expertise et des approches uniques à cette initiative et nous sommes impatients d’entamer une collaboration fructueuse ».

Bechtel a l’intention de mobiliser à Abidjan une équipe pour travailler avec le MCC aux côtés de représentants de l’État ivoirien, en vue d’élaborer un plan directeur des infrastructures qui pourrait également servir de modèle aux pays de la région.

Sir James Dutton de Bechtel a également souligné le rôle crucial que joue le plan directeur des infrastructures. « Nous sommes ravis de collaborer avec le MCC et la Côte d’Ivoire sur cette initiative innovante susceptible d’améliorer la vie des communautés dans l’ensemble de la Côte d’Ivoire. Nous sommes vraiment impatients de commencer ce travail important qui servira le principal objectif de permettre au MCC et au gouvernement ivoirien de hiérarchiser les projets qui apportent le plus grand bénéfice à la population. Et le mieux, c’est que ce n’est que le début de notre voyage », a-t-il déclaré.

Selon le ministre Patrich Achi, « la Côte d’Ivoire se réjouit de la perspective de travailler avec le MCC et Bechtel dans le cadre des efforts continus du pays pour promouvoir une croissance économique et la stabilité de façon durable ». Le plan directeur des infrastructures nationales sera un guide pour les futurs projets d’infrastructures. Il servira de feuille de route pour accroître la croissance économique, réduire la pauvreté et augmenter les investissements étrangers en Côte d’Ivoire.

Ce programme est différent de l’accord de 5 ans d’une valeur de 525 millions de dollars conclu entre le MCC et la Côte d’Ivoire pour soutenir les efforts du pays à surmonter les principaux obstacles à la croissance économique par des investissements dans les secteurs de l’éducation et des transports.

MCC se servira des enseignements tirés de la collaboration avec Bechtel et le pays pour approfondir sa compréhension des méthodes de la planification-cadre des infrastructures ; évaluer la manière dont la conception d’un plan directeur des infrastructures peut documenter et s’appuyer sur la conception, le développement, la mise en œuvre et l’évaluation des programmes d’infrastructures spécifiques aux secteurs du MCC ; ainsi que pour mieux mesurer à quel point l’établissement d’un plan des infrastructures peut promouvoir les investissements du secteur privé dans les pays partenaires du MCC.

Le Millennium Challenge Corporation utilise une approche d’appropriation nationale qui reflète les priorités de chaque pays pour fournir des subventions et une assistance limitées dans le temps aux pays en développement qui respectent des normes rigoureuses en matière de bonne gouvernance, allant de la lutte contre la corruption au respect des droits démocratiques.

En travaillant avec des partenaires locaux, le MCC s’attaque à certains des défis les plus urgents auxquels sont confrontés les pays en développement, tels que l’accès à l’électricité, à l’eau potable, aux droits fonciers et aux routes.

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire