Search
mardi 15 juin 2021
  • :
  • :

Les chrétiens solidaires des musulmans durant le Ramadan

Au Sénégal, des associations, des personnes de bonne volonté ou encore des jeunes distribuent des repas, communément appelés « ndogou », pour la rupture du jeûne au Sénégal. Il y a déjà la tradition de Pâques avec la bouillie à la pâte d’arachide que des chrétiens catholiques partagent avec les musulmans. Maintenant, il faut compter sur les repas « ndogou », généreusement préparés et distribués pour la rupture du jeûne durant le mois de Ramadan.

Marie-Cardinale Ndiaye Boye, coordinatrice de l’initiative, explique comment la fraternité entre les deux communautés religieuses a donné naissance à cette action. « Je fais partie d’un groupe sur Facebook qui s’appelle ‘Let’s go sortir au Sénégal’ et durant le carême, nos amis musulmans nous charriaient. Ils allaient souvent acheter de la viande grillée et postaient les photos dans le groupe. Nous avons décidé de leur retourner l’ascenseur le Ramadan venu. La semaine passée, nous sommes allés manger de la viande grillée et nous avons posté les photos. On a rigolé. Finalement, on s’est décidés à organiser une journée de distribution de ndogou », affirme-t-elle.

Une belle initiative saluée Amadou Ka, un riverain du quartier Liberté 6 où a lieu la distribution. Pour lui, cela ne fait que raffermir les liens entre les 2 communautés religieuses. « Je salue cette belle initiative. Le Sénégal est un pays de paix. Cet élan de solidarité symbolise le dialogue islamo-chrétien et la cohésion entre les deux communautés. Vraiment je suis fier de ses initiateurs », se réjouit-il.

Renforcer l’entente entre musulmans et chrétiens est justement le but de cette charité occasionnelle. Marie-Cardinale Ndiaye Boye souligne que le financement est participatif. « Le but est de raffermir les liens entre musulmans et chrétiens », précise-t-elle. Il faut pérenniser et vulgariser de tels actes, appelle Saliou. « C’est une belle initiative. Avoir le sens du partage est une vertu qui incombe à tous. Donner de la nourriture aux nécessiteux est un geste louable. Je remercie vivement les initiateurs et je les encourage à le faire durant chaque Ramadan s’ils en ont la possibilité et les moyens », conseille le fidèle mouride, lui-même bénéficiaire du « ndogou ».

SEYDINA ABA GUEYE pour voaafrique.com




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish