Search
mercredi 22 septembre 2021
  • :
  • :

L’Institut Pasteur de Dakar et l’UA ensemble pour soutenir les capacités régionales de réponse aux épidémies

Amadou Alpha Sall (à gauche), administrateur de l’Institut Pasteur de Dakar; et Ibrahima Cheikh Diong, directeur général d’ARC, échangent des copies du protocole d’accord signé ce 13 septembre à Dakar

Ce 13 septembre, l’Institut Pasteur de Dakar et African Risk Capacity (ARC) ou encore Mutuelle de gestion des risques de l’Union africaine ont signé un Protocole d’accord établissant un cadre de collaboration pour aider les États africains à mieux se préparer, planifier et répondre aux épidémies et autres foyers de maladies infectieuses à fort impact. En vertu de cet accord, l’Institut Pasteur de Dakar et ARC uniront leurs forces et tireront parti de leur expertise individuelle pour soutenir l’évaluation des capacités des États membres de l’UA en matière de surveillance épidémiologique, de réponse aux épidémies et de diagnostic de laboratoire. Cela sera bénéfique pour la planification d’urgence et la fourniture d’une réponse rapide aux épidémies et à l’atténuation des situations d’épidémie.

Ibrahima Cheikh Diong, Directeur Général d’ARC, a indiqué que l’expertise combinée des 2 agences permettrait de constituer un front unifié contre les épidémies de maladies infectieuses en Afrique. « Nous avons prouvé de manière fiable qu’une approche anticipative basée sur les prévisions, aidée par l’analyse prédictive et l’analyse des risques, permet une réponse plus rapide, plus rentable et plus digne devant les risques climatiques et autres risques naturels », a-t-il déclaré. La planification d’urgence intégrée au modèle d’ARC a permis de fournir une alerte précoce personnalisée aux États, sauvant ainsi davantage de vies et de moyens de subsistance en cas de catastrophe. « Un partenariat formalisé avec l’Institut Pasteur de Dakar à travers son nouveau Centre pour la résilience de l’Afrique aux épidémies nous permettra d’exploiter mutuellement l’expertise de chaque agence, et celle des autres intervenants, afin de fournir une approche africaine pour créer des synergies pour une action précoce holistique, rapide et efficace contre les épidémies identifiées », conclut Ibrahima Diong.

Le Programme de gestion des risques épidémiques d’ARC s’appuie sur son modèle d’assurance du risque paramétrique souverain, qui a donné des résultats salvateurs contre la sécheresse et les cyclones tropicaux dans les pays africains participants. Ciblant 4 maladies à potentiel épidémique, dont les fièvres hémorragiques aiguës (Ebola, Marburg et fièvre de Lassa) et la méningite, ce programme vise à doter les États de l’UA d’une panoplie d’outils de préparation et de réponse aux épidémies (profil de risque, modélisation du risque, planification d’urgence), combinés à des options de financement adaptées, afin de contenir et d’arrêter rapidement la propagation des épidémies.

L’Administrateur Général de l’Institut Pasteur de Dakar s’est félicité du partenariat avec l’Institution spécialisée de l’Union africaine. « Nous sommes le principal centre de recherche biomédicale du Sénégal, offrant des services de recherche et de diagnostic de pointe, ainsi que la production et la distribution de vaccins humains, le développement et le partage des connaissances. Depuis sa création, notre approche a permis de sauver des vies en prévenant la plupart des épidémies. C’est pourquoi nous sommes convaincus qu’un partenariat avec ARC renforcera encore nos interventions en matière de santé publique en nous fournissant les outils d’anticipation et l’expertise nécessaires pour une réponse précoce aux épidémies de manière plus contingente », a affirmé Amadou Alpha Sall.

Dans le cadre du Protocole d’accord, l’Institut Pasteur de Dakar et ses partenaires techniques soutiendront le développement continu de scénarios réalistes de réponse aux épidémies. Ils mèneront la validation des plans d’urgence nationaux dans les pays d’Afrique de l’Ouest en utilisant les outils d’analyse des risques et de modélisation des maladies, ainsi que les directives de planification d’urgence que ARC a développé pour améliorer la planification et l’efficacité de la réponse aux maladies à potentiel épidémique. Cela guidera les pays dans le développement de scénarios de réponse chiffrés et spécifiques aux agents pathogènes lors de la déclaration d’une épidémie pour déployer les premiers plans de réponse nationaux.




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish