Search
mercredi 28 octobre 2020
  • :
  • :

La BOAD et l’AFD s’allient dans la riposte face au Covid-19

Le 7 juillet, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et l’Agence française de développement (AFD) ont signé, à Lomé, 2 conventions de financement d’un montant total de 114,8 milliards de francs CFA (175 millions d’euros). Ce financement global contribuera « à la stratégie de la BOAD au bénéfice des États membres et opérateurs économiques de l’UEMOA dans une optique de relance économique durable suite à la pandémie de Covid-19 », précisent les deux parties.

La première convention d’un montant de 65,6 milliards de francs CFA (100 millions d’euros) concerne le volet financier. Elle vise à appuyer la BOAD dans sa réponse contracyclique face à la crise. Tout d’abord, elle participe au financement des plans de riposte des pays membres de l’UEMOA, dans le cadre d’une initiative portée par la BOAD en relation avec la BCEAO [Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest] et la Commission de l’UEMOA.

Un prêt d’urgence à taux préférentiel d’un montant unitaire de 15 milliards de francs CFA a été débloqué en faveur de chaque État membre (soit un total de 120 milliards). La convention AFD-BOAD financera des investissements de relance économique opérés par le secteur privé de la sous-région. Pour cela, la BOAD vient de mettre à la disposition des banques commerciales de l’Union une ligne de refinancement d’un montant de 100 milliards de francs CFA.

Une relance soucieuse du climat

Outre ce volet financement, la BOAD et l’AFD envisagent un dialogue stratégique sur la relance économique durable dans le contexte post-crise, dans le cadre de la formulation du Plan stratégique de la BOAD pour la période 2021-2025. Les premiers axes et orientations ont été approuvés au cours de la 117e session de son Conseil d’administration tenue le 24 juin 2020.

La seconde convention porte sur une ligne de crédit de 49,2 milliards de francs CFA (75 millions d’euros) ainsi qu’une subvention de 600.000 euros d’assistance technique. Sa finalité est de contribuer au développement de modèles économiques résilients et bas carbone en zone UEMOA, en densifiant et en réorientant les flux d’investissement vers des projets climat.

Plus spécifiquement, la ligne de crédit vise au financement de projets d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre (25%) et d’adaptation des populations vulnérables aux conséquences des changements climatiques (75%) dans la sous-région.

Ces initiatives s’inscrivent respectivement dans le cadre de l’initiative française « Covid 19 – Santé en Commun » portée par l’AFD. Ces appuis sont accompagnés d’une subvention d’assistance technique de 393 millions de francs CFA (600.000 euros).

Ces appuis, qui répondent à 2 sollicitations de la BOAD, s’inscrivent pleinement dans la stratégie du groupe AFD visant à accompagner la structuration d’un écosystème financier résilient et durable, en mesure d’opérationnaliser le volet financier de l’Agenda 2030 sur le développement durable et l’Accord de Paris sur le climat en Afrique de l’Ouest.

Un Sommet sur les ODD en novembre

Avec ces signatures, se félicitent les 2 institutions de développement, une nouvelle étape est franchie dans « le riche partenariat historique » qu’entretiennent la BOAD et l’AFD depuis la création de la banque régionale en 1976. Ce partenariat a notamment été matérialisé par 9 opérations dans différents domaines : agriculture, infrastructure de service public, appui au secteur privé, secteur de l’énergie, consolidation financière, climat.

PAULE FAX pour magazinedelafrique.com




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish