Search
vendredi 22 janvier 2021
  • :
  • :

Bah N’Daw, président de la transition

L’ancien ministre de la Défense, Bah N’Daw, a été désigné président de la transition au Mali pour conduire le pays vers un ordre constitutionnel normal avec des civils au pouvoir. L’annonce de cette désignation est intervenue lundi par la junte à l’origine du coup d’État du 18 août 2020 qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta. Quant au chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, il a été désigné vice-président de cette même transition.

Bah N’Daw est un retraité de l’armée de l’air. Le 1er juin 1973, il intègre l’armée comme engagé volontaire, après son Bac. En 1974, se retrouve en URSS pour un stage de pilote d’hélicoptère. Deux ans plus tard « le grand », comme on le surnomme à Bamako, est recruté dans la toute nouvelle armée de l’air. Titulaire d’un Brevet d’étude militaire supérieur en France, il a aussi le Brevet de l’École de guerre (CID) obtenu en 1994.

Le 27 mai 2014, Le colonel-major Bah N’Daw est nommé ministre de la Défense et des anciens combattants. Lui qui parle français, russe, anglais et bamanan (langue locale), est dès 2008 promu directeur de l’Office national des anciens combattants militaires retraités et victimes de guerre (ONAC). Officier de l’Ordre national, il a aussi été décoré de la médaille du mérite militaire et de celle du mérite national.

Le nouveau chef de la transition malienne est de la 7e promotion (1973) de l’École militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro. Dans sa carrière, il a aussi été l’aide de camp de l’ancien président du Mali, Moussa Traoré (décédé le 15 septembre 2020), chef d’état-major de l’armée de l’air, chef d’état-major adjoint de la Garde nationale, directeur du génie militaire, chef de cabinet de la défense à la Primature et directeur général de l’équipement des armées.

À 70 ans, l’officier supérieur à la retraite, qui a désormais les destinées du Mali entre ses mains, a prêté serment ce vendredi 25 septembre 2020. Soit un peu plus d’un mois après le coup d’État qui a fait partir le président Ibrahim Boubacar Keïta.




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish