Search
dimanche 15 septembre 2019
  • :
  • :

Le constructeur automobile Toyota affirme son intérêt pour la Côte d’Ivoire

Une usine d’assemblage de véhicules de la marque Toyota, c’est l’objet d’un accord qui a été signé, jeudi 29 août à Yokohama, au Japon, entre le gouvernement ivoirien et le constructeur automobile nippon. L’accord a été paraphé par le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, et le PDG de Toyota, Ichiro Kashitani, en présence du Premier ministre Amadou Gon Coulibay, chef de la délégation ivoirienne à la 7ème édition de la Conférence de Tokyo sur le développement africain (TICAD).

Selon les termes de l’accord, la mise en œuvre du processus démarrera avant fin 2019. La délégation ivoirienne s’est réjouie de l’établissement de ce partenariat qui devrait se situer dans la durée. Espérant voir, à terme, des véhicules Toyota entièrement fabriqués en Côte d’Ivoire. Le PDG de l’entreprise japonaise a salué le gouvernement ivoirien « pour les progrès économiques réalisés qui rassurent Toyota et déterminent son choix de s’installer en Côte d’Ivoire ».

Stratégie d’expansion en Afrique

Après donc l’Afrique du Sud et l’Égypte, Toyota va s’installer en Côte d’Ivoire dans le cadre de sa stratégie d’expansion sur le continent. Depuis 2012 et son alliance avec le distributeur français CFAO, qu’il a fini par racheter, le groupe nippon continue de s’étendre sur le continent.

Dans une tribune publiée dans le quotidien français Les Echos, à la veille de la TICAD 7, le ministre des Affaires étrangères japonais, Kono Taro, a indiqué que « l’Afrique est une destination d’investissements prometteurs pour les entreprises japonaises », mettant en avant le fait que le continent dispose, grâce à son essor démographique, « d’une main-d’œuvre jeune et abondante ».

À l’ouverture du TICAD 7, mercredi 28 août, le Premier ministre Shinzo Abe a souligné devant plus d’une trentaine de chefs d’État africains que son pays va renforcer sa présence sur le continent à travers une massification des investissements, notamment dans le secteur privé. Avec la multiplication de ses unités industrielles sur le continent, Toyota a déjà une longueur d’avance sur le marché de l’automobile en Afrique.

Source : La Tribune Afrique.




Laisser un commentaire