Search
mercredi 21 août 2019
  • :
  • :

La BAD accompagne des Masterclass au profit de 100 femmes entrepreneures en Guinée

Le Bureau de la Banque africaine de développement en Guinée, à travers le département Genre, Femmes et société civile, a organisé du 24 au 29 juillet 2019, à Conakry, des Masterclass destinés à 100 femmes entrepreneures. La rencontre a porté sur la planification financière et l’élaboration de modèles d’affaires.

Sélectionnée après un processus compétitif de candidature en ligne, la centaine de participantes a eu l’opportunité de se familiariser avec les meilleures pratiques en matière de développement des affaires, de planification et de gestion financière.

En outre, durant ces 6 jours de formation, elles ont bénéficié d’analyses et de conseils sur les perspectives de développement et d’investissement de leurs entreprises. « Nous avons rencontré un groupe de femmes formidables, dynamiques, créatives et porteuses de projets à valeur ajoutée. Elles ont toutes démontré une grande soif de connaissance pour toujours mieux faire, mais surtout un bel esprit d’ouverture et de collaboration », s’est réjouie Nafi Thiam, directrice associée à Strategis Africa et formatrice. « À travers cette formation, elles ont pu comprendre comment maximiser leurs atouts, et en sont ressorties pleines d’énergie positive à mettre au service de leurs entreprises respectives », a-t-elle ajouté.

Lors de la cérémonie de clôture en présence du Premier ministre, Mamady Youla, et de la ministre du Plan et du développement économique, Kanny Diallo, le responsable pays de la Banque a salué « la créativité et l’esprit d’entreprise des femmes guinéennes ». Léandre Bassolé a également renouvelé l’engagement de la BAD à « libérer leur potentiel et à les aider à contribuer au développement durable du continent en général et de la Guinée en particulier ».

Les Masterclass de Conakry ont été organisés en partenariat avec la Primature de la République de Guinée et la fondation panafricaine « Entreprenarium » dans le cadre du programme AFAWA (Affirmative Finance Action for Women in Africa) de la Banque. Celui-ci vise l’autonomisation économique des femmes, l’accélération de leur insertion dans le marché du travail et la promotion de l’entreprenariat féminin.

À travers ce type de rencontres, la BAD veut former un millier de femmes entrepreneures dans plusieurs pays africains. Des ateliers ont ainsi été organisés en Afrique du Sud, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Kenya et en Tunisie.




Laisser un commentaire