Search
vendredi 22 janvier 2021
  • :
  • :

Première rencontre postélectorale entre Pouvoir et Opposition

Acteurs politiques et de la société civile à la Primature, à Abidjan, ce lundi 21 décembre

Le dialogue politique entre acteurs politiques ivoiriens appelé de toute part, et réitéré par le président Alassane Ouattara à l’occasion de sa prestation de serment le 14 décembre, a repris ce lundi, sous l’égide du Premier ministre Hamed Bakayoko. « Je suis heureux de procéder, ce jour, lundi 21 décembre 2020, à l’ouverture du dialogue politique entre le gouvernement, les partis politiques et les organisations de la société civile. Cette rencontre est conforme à la tradition de dialogue politique qui a toujours caractérisé notre pays, notamment au cours de la décennie écoulée. En effet, les différents Premiers Ministres qui se sont succédé à la tête du gouvernement ont toujours su engager utilement le nécessaire dialogue avec les partis politiques et les organisations de la société civile », a déclaré le chef du gouvernement.

Cette première rencontre, après l’élection présidentielle du 31 octobre ayant occasionné des violences qui ont fait plus de 80 morts, devra définir les modalités de mise en œuvre des recommandations de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) relatives à la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) avant les Législatives prévues en mars 2021.

Pour le Premier ministre, la reprise du dialogue politique est une preuve de l’engagement d’Alassane Ouattara et de son gouvernement à décrisper l’atmosphère politique dans la perspective des prochaines échéances locales. Hamed Bakayoko a salué les groupements politiques et les organisations de la société civile qui étaient autour de la table des discussions. Ce qui démontre, selon le chef du gouvernement, que le dialogue demeure l’instrument le plus efficace pour aborder les problématiques socio-économiques et politiques auxquelles la Côte d’Ivoire pays. Il a exhorté à la confiance mutuelle entre acteurs de la vie du pays.

Les principaux partis d’Opposition semblent saisir la perche tendue par le Pouvoir. « Le discours du Premier ministre suscite beaucoup d’espoir et appelle à la confiance pour œuvrer ensemble à la consolidation de la paix dans le pays », a déclaré Niamkey Koffi, secrétaire exécutif par intérim du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA). « Je salue la reprise du dialogue entre le gouvernement et les partis politiques », se réjouit Christine Konan, vice-présidente chargée des organisations féminines du Front populaire ivoirien (FPI).

OSSÈNE OUATTARA




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish