Search
mardi 19 janvier 2021
  • :
  • :

Jour d’élection présidentielle

Le futur président sera en poste jusqu’en 2025. Pour le parti au pouvoir – le RHDP – le président Alassane Ouattara, au terme de ses 2 précédents mandats de 5 ans (2010-2015 et 2015-2020) se présente pour un premier mandat de la 3e République née de l’adoption de la nouvelle Constitution de 2016. L’Opposition ne fait pas cette lecture. Elle dénonce un troisième mandat de Ouattara que la nouvelle loi fondamentale interdit.

Le Conseil constitutionnel, après analyse de 44 dossiers de candidature, a validé celle de Ouattara et de 3 autres personnalités. Sur ces 4 candidats, 2 ont battu campagne tandis que 2 autres ont lancé des appels à la désobéissance civile et au boycott actif du scrutin sans pour autant retirer leurs candidatures. C’est dans ce contexte flou que les bureaux de vote ouvrent ce samedi.

Alassane Ouattara (78 ans)

Il a déjà fait 2 mandats de 5 ans depuis 2010. Candidat pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), il présente sa candidature à la Présidentielle pour « un premier mandat de la 3e République ». Ancien directeur général adjoint du FMI, il avait été Premier ministre de la Côte d’Ivoire de 1990 à 1993.

Henri Konan Bédié

À 86 ans, le plus âgé des candidats est l’ancien président (1993-1999) Henri Konan Bédié. C’est sous sa présidence que la Côte d’Ivoire a connu en décembre 1999 son premier coup d’État militaire.

Konan Bédié défendra les couleurs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA).

Il avait soutenu la candidature du président Alassane Ouattara en 2010 et 2015. Et était son allié politique jusqu’en 2019. Il est, dans le cadre de cette élection, son adversaire et a appelé à la désobéissance civile ainsi qu’au boycott actif du scrutin, sans formellement se retirer de la compétition.

Pascal Affi N’Guessan

Pascal Affi N’Guessan (67 ans) est un ancien proche de Laurent Gbagbo dont il a été le Premier ministre. Il dirige une partie du Front populaire ivoirien (FPI) depuis que Laurent Gbagbo est incarcéré à la Cour pénale internationale (CPI) en 2011.

Tout comme Konan Bédié, il a également appelé à la désobéissance civile ainsi qu’au boycott actif du scrutin, sans formellement se retirer. Déjà candidat en 2015 face à Ouattara Affi N’’Guessan était arrivé en deuxième position avec 9,29% des suffrages.

Kouadio Konan Bertin dit KKB

L’ancien président de la jeunesse du PDCI-RDA, actuellement conseiller municipal de la commune de Port-Bouët (sud d’Abidjan), Kouadio Konan Bertin, 51 ans, est candidat contre l’avis de son parti, qui a son candidat officiel : Henri Konan Bédié.

Le plus jeune des candidats assure se présenter au nom de la jeunesse ivoirienne. En 2015, KKB s’était déjà présenté à l’élection. Il était arrivé en 3e avec 3.88% des voix.




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish