Search
jeudi 23 janvier 2020
  • :
  • :

Mauritanie : La guerre pour le contrôle du parti au pouvoir tourne en défaveur de son fondateur, l’ex-président Abdel Aziz

Sidi Mohamed Ould Taleb Amar, nouveau chef du parti au pouvoir en Mauritanie, s’est rangé du côté du chef de l’État Mohamed Ould Ghazouani

Le deuxième congrès de l’Union pour la République (UPR), le parti au pouvoir en Mauritanie, a tranché. Il a décidé de porter à la tête de la formation politique Sidi Mohamed Ould Taleb Amar, ancien ministre et actuel directeur de la Société nationale des eaux (SNDE). Il a très vite choisi son camp. « Notre soutien à son Excellence, le président Mohamed Ould Ghazouani, est un choix politique basé sur la pertinence de ses promesses et sur le fait qu’il place l’intérêt de la nation au-dessus de toute autre considération », a déclaré le nouveau patron de l’UPR. C’est donc un véritable camouflet pour l’ex-chef de l’État, Mohamed Ould Abdel Aziz. Ce dernier espérait être le premier ex-président de Mauritanie à garder son parti et ainsi rester actif sur la scène politique. L’UPR qu’il avait lui-même fondée après son arrivée au pouvoir en 2009, passe désormais sous le contrôle de son successeur, Mohamed Ould Ghazouani.

Sidi Mohamed Ould Taleb Amar dirigera le parti avec 5 vice-présidents. Tous ont d’ailleurs été nommés sur proposition du Comité de restructuration de l’UPR, un comité dirigé par Mohamed Ould Cheikh Sidya, le Premier ministre du président Mohamed Ould Ghazouani.




Laisser un commentaire

Arabic Arabic English English French French Portuguese Portuguese Spanish Spanish